Sleeve et by pass : conseils diététiques de réalimentation par les chirurgiens et les diététiciennes

Sleeve et by pass : conseils diététiques de réalimentation par les chirurgiens et les diététiciennes

Sleeve et by pass : conseils diététiques de réalimentation par les chirurgiens et les diététiciennes

image_02

Prendre un rendez vous avec la diététicienne dès la sortie de la clinique

Régine ANTZLINGER MORINEAU : 06 98 22 18 68
Roxane VENTURI DUGOIS: 06 09 60 80 67

 

CONSEILS GÉNÉRAUX :

FRACTIONNER les prises alimentaires en 3 repas + 2 à 3 collations

FRACTIONNER la prise de BOISSONS :

  • Boire de l’eau par petites gorgées régulièrement
  • Arrêter de boire ½ h avant les repas
  • Supprimer les boissons gazeuses, sucrées, alcoolisées et les jus de fruits

Manger très LENTEMENT, dans le calme.

TOUJOURS bien MÂCHER avant d’avaler chaque bouchée.

Attendre 15 secondes entre chaque bouchée.

Température TIÈDE.

Privilégier la QUALITÉ puisque les quantités sont réduites : favoriser les apports de Viandes, Poissons, Œufs aux principaux repas et les laitages en collations.

Des PROTÉÏNES en POUDRE vous seront prescrites par le chirurgien.

 

ASTUCES POUR LA PRISE DE PROTÉINES EN POUDRE :

Les prendre EN DEHORS des repas

Les mélanger à un laitage.

Exemples :

1 dose par yaourt

4 doses dans 250 ml de LAIT (de vache, de chèvre ou de soja) aromatisé avec 1c. à café de cacao en poudre de qualité ou quelques gouttes de vanille liquide (mélanger au fouet électrique ou au blender), compléter par un peu d’eau. Boire par petites gorgées au fur et à mesure de la journée.

Pendant les 3 premières semaines après l’intervention :

TEXTURE de PURÉE FLUIDE :

Mixer les aliments cuits autorisés et fluidifier avec du bouillon de légumes ou du lait. Ne pas confondre Purée fluide et soupe ! ( le potage est vivement déconseillé).

Mâcher la purée avant de l’avaler.

 

Pendant les 3 semaines suivantes :

TEXTURE HACHÉE, MOLLE (type steak haché, et purée moulinée)

MASTIQUER

Ensuite, TEXTURE NORMALE en petits morceaux, MASTIQUER LONGUEMENT.

LE PREMIER MOIS :

Tous les aliments doivent être CUITS et MIXÉS.

Les aliments CRUS sont interdits ainsi que les aliments ACIDES (citron, vinaigre,         cornichons, jus de fruits).

Eviter les aliments GRAS et SUCRÉS, ainsi que les aliments responsables de ballonnements comme les choux, les légumes secs et les fromages persillés (Bleus, Roquefort).

L’ALCOOL est interdit.

 

ALIMENTS AUTORISÉS le 1er MOIS:

Aliments sources de protéines : POISSONS ou VIANDES, oeufs, crevettes, noix de Saint Jacques.

LÉGUMES CUITS  épluchés et épépinés : carotte, courgette, endive, betterave, haricots verts extra fins, blanc de poireau, céleri-rave, potiron, courge).

FÉCULENTS : semoule fine, pomme de terre, floraline, pâtes très fines (perles, alphabet : inutile de les mixer), polenta.

LAITAGES : de préférence NATURES : lait, yaourt, fromage blanc, petit suisse, yaourt enrichi en protéines, fromages frais : Carré frais, Saint Moret, Chèvre frais comme Chavroux.

FRUITS CUITS mixés en compote SANS sucre.

HUILES crues de colza, d’olive (quelques gouttes à chaque repas).

 

INTRODUCTION DES ALIMENTS CRUS : 1 mois après l’intervention

FRUITS bien mûrs : pomme, poire, pêche, nectarine, pastèque, banane, mangue ; les fruits acides sont à introduire plus tard (kiwi, agrumes, fraise, framboise, abricot) ainsi que les fruits à risque de ballonnements (melon, prunes, pruneaux, raisin, cerise)

LEGUMES épluchés et râpés : carottes, betterave, céleri-rave, courgette, champignon, endive ; attendre un peu pour les légumes difficiles à digérer (concombre, tomate, poivron, choux, radis) ; la salade verte est à tester encore plus tardivement en la mastiquant longuement.

 

ET ENSUITE…

Le retour à une alimentation VARIÉE et ÉQUILIBRÉE sera rythmé par les séances avec votre diététicienne.

Le fractionnement et la prise de poudre de protéines sont maintenus jusqu’à ce que la diététicienne estime que vos apports alimentaires couvrent vos besoins.

Les boissons gazeuses restent interdites.

La consommation de jus de fruit et d’alcool doit rester occasionnelle.

Sucre et alcool ne doivent jamais être consommés seuls !

Pour maintenir un poids stable à long terme, l’éducation alimentaire reste primordiale.

La date de publication est le 15/11/2014.